C'est quoi l'autisme ?

Comment cela se traduit-il ?

L’autisme n’est pas une maladie, c’est un handicap.

On le pense souvent, mais l’autisme n’est pas une maladie qui peut se guérir aujourd’hui par des traitements, c’est un handicap qui se traduit par des troubles envahissants du développement et du comportement. C’est un fait, peu de personnes s’estiment aujourd’hui suffisamment informées sur l’autisme (voir notre infographie sur le résultat d’un sondage réalisé en avril 2020)

On parle aujourd’hui plus communément de TSA : Troubles dans le Spectre de l’Autisme.

Les principaux symptômes de l’autisme se présentent sous la forme :

  • D’anomalies de communication verbale et non-verbale
  • D’anomalies des interactions sociales
  • De centres d’intérêt restreints / de stéréotypies
  • Des troubles du comportement ou comportements défis

Des anomalies de communication verbale

Pour une grande majorité, les enfants autistes ne parlent pas. Lorsqu’ils acquièrent une forme de langage, même tardivement, les difficultés restent très présentes :

Tout d’abord sur le plan expressif :

A ce niveau, l’usage de la parole est plutôt restreint et sert aux échanges autour des besoins primaires de la vie quotidienne comme les repas, les toilettes, …
L’enfant n’utilise pas le « je ». Très souvent, l’intonation de sa voix peut paraître étrange avec peu de modulations, et une fréquence haut perchée, ce qui ne facilite pas l’interaction avec son entourage.

Puis sur le plan réceptif :

Sur ce plan, il s’agit principalement d’un manque de réactions émotionnelles aux sollicitations verbales que l’enfant peut recevoir, ainsi que des difficultés de compréhension sur tout ce qui touche au second degré.
Lorsque le langage oral est acquis, la conversation manque de synchronisation et de réciprocité ce qui ne facilite pas quelque forme de communication que ce soit.

Des anomalies de communication non verbale

C’est un autre constat, les personnes autistes utilisent peu de gestes sociaux comme « bonjour » ou «  merci », ne font pas ou peu de gestes interactifs. L’imitation est peu présente ou voire complètement absente de leurs compétences.

De même, les mimiques faciales n’accompagnent pas toujours la communication parlée et on retrouve chez la plupart des enfants de grosses difficultés dans les jeux qui impliquent l’usage du « faire semblant ».

Des anomalies dans les interactions sociales

Chez les autistes, les signaux sociaux et/ou émotionnels ont peu de place et demandent pour ces personnes des apprentissages constants. L’interprétation du ressenti et des pensées de leurs interlocuteurs sont autant de choses difficiles à interpréter pour eux.

Les enfants autistes ont tendance à s’isoler. La non réponse à l’appel de leur prénom, le regard fuyant, l’isolement, le jeu exclusif sont des marqueurs forts de l’autisme.

Des centres d’intérêt restreints / Stéréotypies

Les intérêts des enfants autistes sont assez restreints et leurs activités peuvent être stéréotypées et répétitives.
Les stéréotypies peuvent se présenter sous forme de mots, paroles ou gestes répétés de façon involontaire.

Ainsi, souvent fascinés par des objets qui peuvent nous paraitre anodins (fil, train, dessins animés, …), ils peuvent également manipuler des objets de façon inhabituelle : comme faire rouler une balle le long de son corps pendant de longues minutes.

Ce qui est particulièrement révélateur, c’est l’incapacité ou la difficulté à supporter les changements de rituels dans le quotidien. Ceci se traduit par une nécessité d’anticipation très forte de la part de son entourage pour éviter de générer des comportements défis.

Des troubles du comportement ou comportements défis

On parle de troubles du comportement ou de comportements défis pour caractériser un état réactionnel qui peut être soit auto-agressif ou hétéro-agressif.

Tout au long de la vie, les comportements évoluent en devenant de plus en plus envahissants ou au contraire en régressant, il ne faut pas s’en étonner. Dans certaines périodes de l’existence, comme l’adolescence, des comportements peuvent apparaître ou réapparaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *